Tous les statuts, tous les métiers et… toutes les fiches

OPTIMISER LA RECHERCHE

45 ans, c’est l’âge charnière. A partir de là, le risque de ne plus faire partie des priorités des recruteurs augmente un peu plus chaque année en cas de perte d’emploi. C’est d’autant plus stressant qu’il reste de nombreuses années à travailler. De plus, l’âge légal de départ à la retraite ne fait que reculer. Le discours des recruteurs est paradoxal. Ils se disent volontiers ouverts aux seniors, mais ils en recrutent peu. Certes, tout dépend du métier que l’on exerce. Ma conviction est que les seniors ont de l’avenir et qu’ils seront bientôt mieux acceptés et mieux reconnus. En effet, le contexte démographique et le besoin en compétences clés auront raison des préjugés ? Certes, c’est un long chantier et, pour l’heure, ce futur pourrait décevoir ceux qui rêvent d’un retour au salariat classique, car la tendance est plutôt au statut d’indépendant. Parvenu à mi-étape d’une carrière, c’est le bon moment pour faire le point. Entreprendre un bilan de compétences ou faire jouer son droit au CEP pour actifs occupés ou encore, faire l’expérience des réalités d’un métier qui vous attire avec testunmetier.com, pourquoi pas ! autant pour prendre conscience de ses forces et de ses faiblesses et pour ouvrir le champ des possibles que pour se confronter à l’environnement d’un métier peut-être idéalisé ou susceptible de convenir à une seconde partie de carrière. Pour ceux qui se retrouvent sans emploi, largués sur le bord de la route, ces mêmes dispositifs peuvent être mobilisés. Mais il est vrai qu’à force d’essuyer des refus, de se heurter à des murs, certains finissent par se replier sur eux-mêmes, irradiant un mal-être plutôt dissuasif, un repli sur soi, que l’œil du recruteur aura vite fait de déceler. Mieux vaut alors faire un break dans la recherche d’emploi pour mieux se relancer ensuite. Des initiatives sont à prendre pour restaurer la confiance et retrouver l’envie. Un secteur en tension comme la logistique/transport est moins enclin à refuser des candidats prêts à se former à leurs métiers. En cherchant bien, on trouvera quantité de petits forums, salons d'un jour destinés aux seniors et organisés par les municipalités. La ville de Versailles en propose assez souvent. Des solutions existent, des professionnels, des associations sont aussi là pour aider, accompagner. On ne peut pas, on ne doit jamais baisser les bras.

optim-sun Faire le point avant d'agir
optim-sun Clubs, associations
optim-sun Forums, salons seniors
optim-sun Banques d'emploi
L’accès à cette fiche est réservé.
Si vous êtes abonné et à jour, identifiez-vous en cliquant sur "Me connecter" en haut de la page

Pas encore abonné?

Cliquer ici pour en savoir plus.