3D Artist • 3D Character Artist • 3D Crowd Artist • Animateur e-sport • Animateur 3D • Artiste 3D • Artiste effets spéciaux • Artiste Unreal Engine • Assistant de production • Assistant réalisateur • Chef de projet • Character designer • CFX Artist • Coloriste • Compositeur sound designer • Compositor • Concept Artist • Concepteur réalisateur multimédia • Creative Director • Crowd FX TD Artist • Dessinateur d'animation 2D-3D • Développeur pipeline • Développeur Unity • Développeur XR • 3D Développeur web • Directeur créatif • Directeur des technologies (CTO) • E-designer • Environment Artist 3D • Flash designer • Game Designer • Gameplay programmeur • Graphic designer • Graphiste Lead Animator • Gouacheur • Infographiste 3D (Lead artist 3D) • Infographiste Setup • Lead 3D modeler • Lead Prep & Roto Artist • Layout artist • Level designer • Lighting Artist • Lighting gaffer • Modeleur 3D • Modeleur textureur • Motion designer • Opérateur compositing • Opérateur scan • Plasticien • Programmeur Caméras Cinématiques • Programmeur engine • Programmeur gameplay • Programmeur tools • Réalisateur cinématique • Scénariste d'animation • Scénariste jeu vidéo • Sound designer • Stéréographe • Story-boarder • Storyboard Artist • Superviseur animation • Technical Supervisor • Technicien effets spéciaux • Testeur QA • Traceur • UI UX Designer • VFX Artist • VFX Coordinator • VFX Line Producer • VFX Pipeline TD • Wrangler

OPTIMISER LA RECHERCHE

Jeu vidéo : Le risque est peut-être de former plus que la filière ne peut en absorber, ce d'autant que les licenciements ont repris dans les studios. Il est essentiel de se former et de viser l’excellence. Le stage constitue bien souvent le sésame, mais il faut s’investir à fond pour décrocher à la suite un premier contrat, montrer que l’on connait bien l’univers du jeu vidéo et que l’on est à l’écoute des préoccupations des gamers. La diversité des expériences étant appréciée, il ne faut pas mégoter sur un contrat court. Dans ce petit monde, l’accumulation de ces petits contrats permet d’enrichir sa palette, de se frotter au travail d’équipe, de prendre de la bouteille (méthodes de travail, respect des dead-lines, respect des budgets) et d’étoffer son réseau. Il faut rester en veille sur les nouveautés et regarder ce qui se fait du côté de la concurrence. Pour commencer, vous pouvez utiliser la communauté ArtStation pour héberger votre portfolio (déterminant) et accroître rapidement votre visibilité auprès des recruteurs. Il ne faut pas hésiter à bouger et à saisir les opportunités qui peuvent se présenter, à l’étranger notamment. Le but est d’engranger de l’expérience et de gravir les échelons. Les opportunités sont à trouver sur les sites carrières des studios et sur les jobboards spécialisés. A ceux qui veulent se lancer (et pas que), on ne peut que recommander de consulter les ressources en ligne «autour du jeu vidéo» de la Cité des Sciences et de l’Industrie et, notamment, de visionner les masterclass. Les meetups comme Toulouse Game Dev sont une bonne occasion de réseauter.

Cinéma d’animation : L'emploi se tasse depuis quelques mois. Cependant, tous les emplois proposés par les studios ne sont pas pourvus. Le travail ne se limite pas à la production cinématographique. La publicité, le web corporate font aussi appel aux professionnels de l’image animée. Dans ces métiers d’équipe où l’intermittence est souvent la règle, il faut sans cesse avancer et jouer à fond la carte des réseaux. La réputation de nos écoles permet aux meilleurs d’envisager de travailler dans des studios étrangers comme Pixar ou Dreamworks. Il ne faut pas craindre de bouger et de jouer la carte de la diversification. Dans les EdTech (éducation numérique) notamment, on recrute des spécialistes de l’image animée pour réaliser des serious game et des contenus d’éducation animés. Sur les jobboards spécialisés, vous n’êtes pas tout seul. Le plus simple est de répondre aux P.A publiées sur les sites corporate des studios et/ou de les démarcher par téléphone pour connaître leurs besoins. Ouvrir un blog/site pour un freelance, c’est bien sûr le bon plan. Mais attention ! les recruteurs sont plus intéressés par votre bande démo (Demo Reel) que par vos diplômes. Il est important de montrer que l’on n’est pas enfermé dans un seul style. Si votre profil retient l’attention du recruteur, on peut vous soumettre à un petit test pour vérifier vos aptitudes à faire un story-board par exemple. Concernant les scénaristes, c’est avant tout un job d’indépendant et de solitaire dans tous les sens du terme. Le scénariste d’animation travaille sur commande des sociétés de production et il est rémunéré en droits d’auteur. Sens de la discipline et talent d’écriture. On a beau sortir d’une bonne école comme le CEEA ou la Femis, il faut se préparer à manger de la vache enragée. Etre le VRP de soi et apprendre à se blinder face aux refus, ce n’est pas donné à tout le monde. Pour tous ces métiers, la constitution d’un réseau est essentiel et cela ne se fait pas en un jour. Les plus motivés se rendront au Festival international du film d’animation d’Annecy et son MIFA Campus, où des recruteurs les attendent (ne pas oublier son portfolio et son ordinateur portable). C’est le lieu qui rassemble le gratin de la profession.

optim-sun Banques d'emploi
optim-sun Sites carrière
optim-sun Agences d'emploi
optim-sun Réseaux des écoles
L’accès à cette fiche est réservé.
Si vous êtes abonné et à jour, identifiez-vous en cliquant sur "Me connecter" en haut de la page

Pas encore abonné?

Cliquer ici pour en savoir plus.